Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rendez Nathan à sa famille

Rendez Nathan à sa famille

Nathan est un bébé de 12 mois atteint d'une ostéopénie privé de ses parents et de sa famille depuis 9 mois

Inquiétude de la famille sur l'application effective et rapide du droit de visite

Parents, grands-parents et famille de Nathan, nous sommes accablés par la dernière décision de justice du 14 mars 2016 qui rallonge encore le placement de Nathan. Ce maintien est prévu jusqu'au 30 juin, soit encore 3 mois et demi! La Juge attend les rapports des experts judiciaires mandatés depuis le mois d'octobre 2015.

Deux points de cette nouvelle ordonnance pourraient nous réconforter:

* Alors que l'ASE a suggéré pendant l'audience du 7 mars, un placement de Nathan en famille d'accueil, la Juge rejette cette suggestion en considérant qu'elle est prématurée car selon l'expretise le retour de l'enfant chez ses parents sera envisageable.

* La Juge ordonne un élargissement du droit de visite à 4 fois 3 heures par semaine au domicile des parents.

CEPENDANT

L'ordonnance précise "sous réserve de la disponibilité des TISF (travailleuses familiales) "!

C'est précisément à cause de cette réserve que nous sommes très inquiet.

Nous craignons que le Conseil Départemental de l'Isère et ses services de l'ASE ne mettent pas tout en oeuvre pour appliquer l'élargissement du droit de visite à 4 fois 3 heures par semaine au domicile des parents.

Rappelons que :

►Nathan n'a pas pu continuer à être allaité. La pouponnière du Charmeyran et les services de l'Aide Sociale à l'Enfance s'y sont opposés, malgré les attestations du gynécologue, de la sage-femme et du CHU... Nathan alors âgé de 11 semaines, a été privé du lait maternel alors même qu'une maladie osseuse était suspectée.

►Depuis plus de 6 mois, les parents et Nathan ne se voient en présence d'un professionnel uniquement que 2 heures par semaine chez eux et 2 heures par semaine à la pouponnière du Charmeyran. Cette durée a été limitée par l'Aide Sociale à l'Enfance et non par la Juge pour Enfants. Les services de l'Aide Sociale à l'Enfance parlent depuis décembre d'un élargissement de ces visites mais rien n'a été mis en place en 3 mois.

Ces mauvaises expériences alimentent notre inquiétude. Ces 12 heures par semaine permettraient le maintien du lien avec Nathan, favoriseraient un meilleur développement psycho-affectif. Cet élargissement pourrait contribuer à rattraper un peu le retard moteur, constaté par le psycho-motricienne de la pouponnière du Charmeyran.

Nous avons envoyé une lettre le 16 mars 2016 au Conseil Départemental de l'Isère demandant la mise en place immédiate de la totalité des heures de visite accordées par la Juge pour Enfants.

Inquiétude de la famille sur l'application effective et rapide du droit de visite

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article